Eor, par delà les horizons

mercredi, avril 22 2009

Une première photo

Pour commencer une petite série d'images des îles de sud de l'Indien..... Voici une des bestioles que l'on peut croiser, à l'anse des pachas, à Kerguelen....



Ker1

samedi, février 7 2009

Les livres du voyage

Le plus que classique billet avant de prendre la mer....
Le choix n'est pas facile, parce que plusieurs de mes auteurs préférés ont vu leur dernier ouvrage traduit en français, et du coup, les livres sont sortis en grand format, ce qui est moins pratique à emmener....
Un pays à l'aube de Dennis Lehane.... vraiment lourd... attendra mon retour. Le cerveau de Kennedy de Henning Mankell attendra sans doute aussi mon retour.... je vais sans doute le confier à des yeux expert le temps de mon absence terrienne. Enfin, et lui, je crois que je vais craquer, Hiver Arctique de Arnaldur Indridason.......

Voici donc les quelques livres qui vont (sans doute) partir avec moi du côtés des îles Kerguelen (suivant la place qu'il me restera dans mon sac......)
Le vaisseau des morts de B. Traven
La Saga de Bàrdr parce que j'avais bien aimé la précédente saga que j'avais dévoré le voyage dernier
L'aliéniste de Caleb Carr. Sur les conseils de ma prof de harpe... Je le lirai sans doute dans l'avion
Le Chagrin entre les fils du regretté Tony Hillerman
Toxic Blues et Le martyr des Magdalènes du grand Ken Bruen, un Irlandais incontournable
Le meunier Hurlant de Aarto Paasilinna
L'homme des deux tribus de Arthur Upfield, offert par une personne chère.
L'homme au balcon par les fondateurs du polar suédois.
5 Octobre, 23h33 de Donald Harstad
Et puis.... Peut être pour finir, Qitdlarssuaq de Guy Mary-Rousselière aux très très belles éditions Paulsen, que je recommande à tous les amoureux des pôles
De belles heures de lecture en perspective!

samedi, avril 26 2008

Les livres dans mon sac

Un billet classique avant de partir....
Voici la liste des bouquins que je vais dévorer durant mon voyage vers l'asie (ce qui suit fait snob mais... tant pis..... "pffff encore l'asie")

Alors, pour commencer, et prolonger mes lectures "polaires" :

Le canon de Lasselille de Jorn Riel (10/18).... c'est le seul qui me manque de cet auteur.....
Si nous nous réveillons par temps calme de Jens Rosing. Un livre d'une très belle maison d'édition : Paulsen (rien qu'à regarder le site, ca fait envie!)

Pour rester dans l'univers des auteurs nordiques :

Profondeurs de Henning Mankell (Seuil). Selon moi, Mankell est un auteur INCONTOURNABLE
Roseanna de M. Sjöwall et P. Whalöö (ne me demandez pas de prononcer les noms!!!!) (Rivage noir) préface de Mankell, alors ça peut être bien!
L'homme qui partit en fumée des mêmes auteurs que le précédent même maison d'édition.....
Rue sans-soucis de Jo Nesbo (folio policier)

Maintenant, des auteurs d'autres coins :

Code 10 de Donald Harstad (Points Policier)
Onze jours du même auteur, dans la même édition.... J'avais beaucoup aimé -30 de cet auteur. Vous l'avez lu?
Sur ma peau de Gillian Flynn (livre de poche) parce que.... Conseillé par Anaick à Dialogue!!!!
De cendre et d'os de John Harvey (Rivage noir)
Plutôt crever de Caryl Férey (Folio policier)
La règle de quatre de Ian Caldwell et Dustin Thomason (livre de poche). Ce livre m'a été offert par ma librairie tellement je leur prenais de livre d'un coup!!!!
3 heures 10 pour Yuma de Elmore Leonard (rivages noir).... je n'ai pas vu le film!
Et puis, finalement, sur les conseils d'une chère amie.....

Lettres à Madeleine de Guillaume Apollinaire......

Voilà...... tous vos commentaires sur cette listes sont les bienvenus!!!!

dimanche, février 10 2008

DDU

Quelques jours avant de partir, je rédige ces quelques mots...... A vrai dire, je dois bien vous l'avouez, je passes mes (dernières) heures à terre à courrir sur la toile à la recherche de site sur la base de Dumont d'Urville à chercher des infos sur des hivernages..... Un forum pas mal du tout.... Une vraie mine!!!! quelques blogs..... je commence à tisser des liens avec des gens là bas et qui sont rentrés, de la glace plein les yeux..... Plus les jours passent, plus je souhaite pouvoir faire parti de TA59.... ou TA60...... Il faut vraiment que je profite de mon voyage en mer pour peaufiner une belle lettre de motivation........

samedi, décembre 29 2007

quelques livres

Et bah voilà.... je suis reparti sur l'eau..... Pour commencer, un post que vous connaissez bien ici.... une petite liste des livres que j'emmène avec moi....

Des polars et thrillers...... de Jo Nesbo (avec un o barré) : Les cafards
de Thierry Serfaty : La nuit interdite
de Ake Edwardson (avec un rond dur le A de Ake) : Danse avec l'Ange
de Jim Thompson (sans lettre bizare cette fois :p) : 1275 âmes
de Didier Daeninckx : Nazis dans le métro (impossible de me rappeler ce que j'avais déjà lu de Daeninckx.....)
et de Jean-Bernard Pouy : RN 86

Et puis s'ajoute les cadeaux de noel !!!!
5 merveilleux livres de Bjorn Riel!!!!!!

mardi, novembre 27 2007

Un voyage... Chargé fin de voyage

Terminons cette série sur ce dernier voyage, un peu trop chargé en casse.... Nous en étions à la remise en place du volant d'inertie.... Pour la manipulation de cette pièce il y avait du monde (trop?) autour du moteur.... Il a d'abord fallu soulever le volant à l'aide de palans, puis le glisser entre l'alternateur et le moteur. Cet élément est fixé au moteur à l'aide de grosses tiges filetées (d'environ 4 cm de diamètre) qui traversent le volant. Il est serré hydrauliquement (on installe un vérin, on fait monter la pression à 1500 bars, ce qui provoque l'allongement de la tige filetée (que l'on appelle tirant). L'écrou est serré à la main puis on relache la pression). Là, les tirants étaient un peu lâches et "pendouillaient", ce qui rendait la mise en place difficile. Enfin, le volant refixé, il restait à mettre les écrous et effectuer le pré-sserrage avant d'installer les vérins. Comme cette pièce est rarement (heureusement!) démontée, les écrous se vissaient mal sur les tirants... Il fallait tenir ces derniers pour éviter que tout tourne en même temps....
Et là, c'est le drame.....
Pour tenir l'un des tirants, je glisse la main droite entre le volant et le moteur.... Mon geste est masqué par ma tête à un des gars présent qui, pour nous aider, pousse le volant avec ses pieds.... Mais j'ai les doigts dedans.....
D'un point de vue sensoriel, je ressens un pincement de l'index et du majeur. Et surtout, je n'arrive plus à enlever mes doigts du piège!!!! AIE AIE AIE!!!! Le volant est retiré en arrière et je peux enfin enlever la main.... Je vois dans les plaies du blanc.... (merde! c'est l'os??????) ca ne saigne pas beaucoup (même pas du tout pour le moment).... Je remonte dare dare à l'infirmerie.... nettoyage, coup de fil à l'hopital de Purpan, photo envoyées par mail.... Il faut recoudre...... ca ne peut pas attendre l'escale suivante......
Courageusement, le commandant se munie du "médecin de papier", de Xilocaîne, de fil, d'aiguille et.... me fait quatre points.....
Arrivé le lendemain à Hambourg, je pars à l'hôpital du port pour faire des radios et contrôler l'état des tendons.... Par chance rien n'est cassé et les tendons, un peu... comprimés sont intacts.... Le médecin refait un sérieux nettoyage des plaies (et là, j'ai pas rigolé........ pas drôle de se faire trifouiller les doigts comme ca) et ressers un peu les points.... Retour à bord pour terminer le voyage, avec interdiction de travail manuel.... me voilà cantonné au PC machine à faire de 'linformatique, tout de la main gauche!!!!
Je débarque finalement une petite semaine plus tard au Havre.... Bien content que le voyage se termine.....

dimanche, novembre 18 2007

Un voyage... Chargé part V

Une petite pause dans le rangement de mon chez moi pour poursuivre le voyage. Il faut que je vous avoue que pendant tous ces démontages, les travaux continuent à la machine (je ne vous raconterai pas les démontages de séparateurs, des filtres qui se crassouillent, et les caisses à nettoyer au karcher....) et le bateau continu d'avancer!
Un des techniciens danois (qui était, au départ, venu pour des problèmes électriques) va débarquer à Suez.... Il sera remplacé à Southampton par un autre... Notre cave souffle un peu!!! ces deux là étaient des grands spécialistes des mélanges improbables et détonants - par exemple bière-r*icard ou alors bière-mart*ini ou bien bière-cal*va)... Mais revenons à la mécanique!!!!!!
Une fois le volant d'inertie déposé, nous pouvons accèder aux roues d'entrainements pour les arbres à cames (les cames servent à actionner d'un côté les poussoirs des soupapes qui permettent de laisser entrer l'air dans le cylindre, ou pour d'autres l'évacuation des gaz d'échappements ainsi que d'actionner les pompes à combustibles. Les cames, sur ce type de moteur sont rassemblées sur deux axes (les fameux arbres) à bâbord et à tribord). Et voici ce que nous trouvons :


La roue est fendue!!!!! ca ne pouvait plus bien marcher..... L'escale de Southampton arrive (enfin).... Quelques relèves, et surtout, réception de pièces pour le groupes! Le remontage va enfin pouvoir commencer! L'installation de la roue est rapide! il faut maintenant remettre en place les différents éléments déposés! les culasses, c'est vite fait, pareil pour les cylindre à remplacer..... Il faut maintenant replacer le volant d'inertie..... et c'est là que ça à bien failli être tragique pour mes doigts.... On en reparle sous peu.....

jeudi, novembre 15 2007

Un voyage... Chargé : quelques images

Avant de continuer, voici quelques images des démontages....


Au moment de la photo, l'alternateur (dont on voit un bout à gauche) a deja été avancé. La pièce manutentionnée est un "couvercle" qui protège l'accouplement entre le moteur (en arrière plan) et l'alternateur

Voici maintenant le fameux volant d'inertie......

lundi, novembre 12 2007

Un voyage... Chargé part IV

La TS est ouverte, mais rien à signaler.... les températures excessives ne viennent donc pas d'un défaut de cet appareil... Nous reprenons les jeux à la culbuterie, sans noter d'amélioration. Lors des démarrages, on remarque des températures très superieures sur certains cylindres, une fumée très très noire et de méchants chocs dans la conduite d'échappement. L'inspection des pompes et injecteurs n'a rien donné.... Le changement du régulateur de vitesse et des essais.... sauvages... ont finalement raison du groupe.... Nous découvrons alors (mais bien sur trop tard) que le réglage de l'allumage est complètement illogique, décalé... Une roue dentée est soit desserrée, soit cassée! mais, pour y acceder, il y a un énorme travail de démontage à effectuer! Nos techniciens qui devaient débarquer à Hong Kong, restent avec nous....
Pour commencer nos retirons les culasses qui ont commencées à fuir.... et là, c'est le bal des découvertes.... des soupapes ont carrément fondues, libérant les tulipes qui sont venues marteler les têtes des pistons et s'encastrer dans les autres pas encore tout à fait foutues.... Les 9 culasses seront à changer. Deux cylindres (chemise plus piston) sont hors d'usage, on se demande où sont passés certains bouts de métal..... Bien sur les chemises sont envahies par l'eau et la charge d'huile est complètement foutue..... Une fois le milieu du moteur partiellement déshabillé, il nous faut déplacer l'alternateur (qui pèse 17 tonnes). pour ce, nous utilisons de gros palans pour le faire avancer d'une quarantaine de centimètres...
Il a bien sur fallu tout décabler.... la puissance (en 6600 Volts) et la commande, qui est un joli tas de fils style spaghettis froids un lendemain de fête....
Enfin, nous pouvons démonter le volant d'inertie, apres avoir confectionner un outil que nous n'avions (bien sur) pas à bord....
Ce volant est une roue de presque 3 tonnes, dont, bientôt vous entendrez à nouveau parler....
To be continued....

mercredi, novembre 7 2007

Un voyage... Chargé partIII

Nous quittons donc les émirats avec un condenseur bizarre... mais, miraculeusement, le niveau arrête de varier!!!! opération magique???? Nous avons peu de temps pour nous réjouir.... Pendant une nuit, une des chemises des cylindres du moteur principal monte en température..... Nous sommes en train de dégrader le revêtement interne de cette chemise..... 10 jours de mer à tenir avant la prochaine escale en chine!!!! nous nous débrouillons donc pour maintenir cette température dans des valeurs convenables et rallions le port de Chiwan où nous embarquons toute une armée de chinois qui viennent remplacé le piston, et la chemise défectueuse.... Après une nuit complète de démontage-remontage, sans soucis, nous pouvons repartir!
Tout a bien fonctionné pendant au moins... 24 heures! (miracle !!!!) mais là, une autre nuit, c'est un groupe électrogène qui commence à déconner sérieusement... Heureusement, nous en avons plusieurs! parce que au moment de tester la pompe qui permet de débarquer nos résidus d'hydrocarbures, elle ne pompe plus..... mais alors PLUS DU TOUT!!!! Nous voilà bon pour démonter cette pompe, et de toute urgence! le débarquement de ces résidus, c'est pour bientôt..... Une nouvelle nuit plus que courte......
Après une réparation de fortune, nous avons pu débarquer nos boues, sans dommages, ni bien sur pollution ;). Revenons donc à notre groupe électrogène... Il semble que la turbo soufflante (en abrégé, pour les conducteur de diesel, le turbo ;) ) soit abimée.... Nous embarquons donc deux techniciens danois pour un bout de voyage.... la recherche de panne commence....

dimanche, novembre 4 2007

Un voyage.... Chargé.... Part II

Quittant Malte avec un compresseur en moins, nous avons commencé à prendre de sévères mesures pour éviter que la température ne devienne invivable dans les emménagements... Fermetures des gaines d'air dans les locaux où l'on passe peu de temps, chasse aux portes ouvertes, et.... éteindre les lumières, laisser les rideaux occultant clos pour éviter que le soleil ne viennent chauffer nos cabines... En route vers la mer rouge et le golfe Persique...
Quelques heures après le passage du canal de Suez, l'eau de mer monte à 28-30, et la température extérieure frôle les 30 des 08h le matin.... A la machine, la température suit la même tendance. Bientôt, nous travaillons dans un local à 40-45 voire 55° par endroit.... Mais notre compresseur survivant fait bien son boulot!!! la température dans les zones de vie restent autour de 24, avec des pointes à 26 - 27 certaines nuits....
En bas, les emmerdes continuent..... Le niveau d'eau dans les caisses pour la réfrigération du moteur monte monte monte et de façon pas vraiment régulière.... Nous étudions de près le circuit et la seule solution explicable est une fuite dans le condenseur. Bon... Il faut savoir que nous nous servons des gaz d'échappements pour chauffer de l'eau et faire de la vapeur. Cette vapeur est absolument indispensable à bord! elle nous sert - entre autre - à réchauffer le fioul que nous utilisons, qui à température ambiante ne pourrais pas être pompé (en très gros, il serait presque aussi dur que le bitume sur les routes en été.....). L'échange de chaleur retransforme la vapeur en eau liquide, mais il faut tout de même passer par un gros truc qui va finir de bien refroidir l'eau : le condenseur. Et le fluide qu'on utilise pour refroidir la vapeur, c'est l'eau qui sert à refroidir les moteurs!!!!
Pour réparer les fuites dans le condenseur, c'est tout un tintouin.... Bien sur, on peut pas le faire avec le moteur en marche (puisqu'on se sert des gaz d'échappement pour faire la vapeur!) et puis, il faut changer de combustible, puisque si on ouvre le condenseur, on devra stopper tout le circuit vapeur, donc plus de réchauffage, donc le fioul comme les routes en été.... Donc, c'est une opération à faire au port..... Chose que nous entreprenons à l'escale qui arrive, aux émirats arabes.... Je vous laisse imaginer la chaleur?.
On arrive à quai, on change de fioul (à la place, on va utiliser un équivalent du gasoil dont vous pouvez faire le plein à la pompe, enfin.... en moins raffiné!), on arrête la chaudière qui sert au mouillage et au port, on essaie de fermer les vannes et on commence à désserrer la boulonnerie.... Mais ça fuit ça fuit ça fuit ça fuit..... Les vannes ne sont pas étanches!!!!!! Nous sommes donc contraint d'abandonner la réparation et espérer que l'on arrive à produire assez d'eau pour compenser la fuite.....
A Suivre!!!!! c'est pas fini!!!!

Un voyage.... Chargé.... Part I

Le voyage dernier fut.... Intense.... Il faut dire que les "soucis" ont commencé dès l'embarquement à Southampton.... Avant qu'une partie de l'équipage soit remplacée lors de cette escale, le navire a du mouiller au sud de l'ile de wight... La zone de mouillage est réputée pour ses courants... Violents... Lorsqu'il a fallu remonter la pioche (l'ancre si vous préférez), bien sur de nuit et sous un grain, le guindeau a forcé..... conclusion, un boitier électrique tout noirci.... La peinture cloquée et un treuil potentiellement inutilisable....
Nous poursuivons tranquillement le voyage jusqu'à Malte.... Rappelons que nous sommes en Aout, et que dans ce coin, les températures sont plutôt.... Chaudes. Surtout quand le soleil tape sur une coque en acier et que l'eau de mer est à.... 26-27.... Un peu avant d'y arriver, nous décidons de démarrer un deuxième compresseur pour la climatisation de l'air... (la clim, ça marche comme votre frigo!!!!). Et là.... bah le compresseur a fumé tout ce qu'il pouvait..... Foutu.... Et dire que nous ne sommes même pas encore entré en mer rouge.....
A suivre?

samedi, février 3 2007

10 ème Escale

LE HAVRE!!!! la fin du voyage???? qui sait..... en tout cas, vous le saurez vite!

jeudi, janvier 18 2007

9ème Escale

de nouveau Port Kelang... le début du chemin du retour :) commençons à rédiger la suite, penser à la maison, à toutes les choses à faire..... presque arrivé! presque arrivé!

dimanche, janvier 14 2007

8ème Escale

Hong Kong!!!! pourvu que j'ai le temps de faire trois courses!!!! un peu d'informatique et surtout, des trucs de vaisselles.... impossible à transporter! mais on verra! Croisez les doigts lecteurs!!!!

samedi, janvier 13 2007

7ème Escale

Yantian... juste à côté de Hong kong, dans la jolie baie de Mirs. Ici, c'est l'antichambre de la grande ville, juste derrière la montagne. Pas mal d'usine et un port qui se construit à toute vitesse... demain, nous serons à....

mercredi, janvier 10 2007

6ème Escale

... Pour Shanghai :)
A ma grande honte, Thom, j'ai oublié ce que tu m'avais dit... ca veut dire Au dessus de la mer? c'est ça?
En vrai, on est pas à Shanghai... mais sur un terminal construit à toute vitesse sur des iles au sud est de la ville.... donc.... Loin de tout! "c'est ca la vie de marin!"

mardi, janvier 9 2007

5ème Escale

Début de la tournée Asiatique, rythme fou en perspective, au moins pour les gens du pont..... aujourd'hui Ningbo, et on va vite vite partir pour.......

mercredi, janvier 3 2007

4ème Escale

En short et chemisette pour ce billet de début janvier (enfin... j'espere!!! ). Nous sommes maintenant en malaisie... près de l'équateur, et même, précisément, à Port Kelang, je vous laisse chercher!
Bon courage pour la reprise :)

samedi, décembre 23 2006

"Halte"

En cet veille de noel, nous devrions passer le canal de suez. Une LOOOOOOONNNNNNGUE journée a se glisser entre le sable à bâbord et les palmiers-dattiers à tribord.... pendant que vous, vous préparez vos fêtes, acheter vos derniers achats pour la fête de demain soir, nous, on se glisse vers le sud et la chaleur... Demain soir, ayez une pensée pour les marins loin de leur famille... Et soyez sur que nous, nous penserons à vous!

- page 1 de 2